Hôtel des Seigneurs - La dernière offre patronale est rejetée à 90 %

19 déc 2013

C'est au terme d'une assemblée générale de plus de quatre heures que les membres du syndicat ont rejeté à 90 % l'offre globale et finale que leur employeur avait envoyée à leur porte-parole par courriel. "Les grèvistes considèrent que l'annonce de fermeture constitue un lock-out et sont prêts à poursuivre la lutte le temps qu'il faudra" a déclaré le président du syndicat, Robin St-Pierre.

Ce rejet massif est principalement dû au fait que les documents patronaux ne fournissent aucune réponse positive sur les principaux points en litige tout en demandant que le syndicat se fasse complice du congédiement d'un de ses membres.

Il n'y a aucune garantie sur la survie de la convention collective en cas de concession partielle.

Alors qu'il prétend accorder une protection contre la diminution d'heures de travail associée à l'application d'un plan vert, l'employeur annule les effets de cette avancée en ajoutant que cette clause ne s'appliquerait pas à toute pratique existante.

L'employeur demande le congédiement d'un salarié qui a comme seul défaut d'avoir été bousculé par un cadre pendant qu'il accompagnait un inspecteur du ministère du travail chargé de vérifier la présence de briseurs de grève.

Rappelons que c'est en octobre 2012 que le syndicat a obtenu à 85 % un vote de grève générale illimitée.